Quatre-quarts au thé vert
16 octobre 2012 20:42 | Pas de commentaires
Categorie: Divers

Photo by http://www.flickr.com/photos/chashitsu_lasere/Ingrédients

200 gr de beurre demi-sel (ou beurre doux + sel, mais franchement, pour la pâtisserie, le demi-sel est un must)
180 gr de sucre
180 gr de farine
3 oeufs
1 schluck de rhum (ni plus, ni moins!)
1 c à café de poudre de thé vert (matcha)

Préparation

1) sortir le beurre du frigo une bonne demi-heure à l’avance, le couper en morceaux, et les laisser ramollir à température ambiante;
2) dans une terrine, mettre le beurre, le sucre et le rhum. Travailler jusqu’à obtenir un consistence crémeuse. (Au robot ménager, ça marche aussi);
3) casser les oeufs, séparer blanc et jaunes. Les jaunes vont rejoindre le beurre/sucre/rhum. On les mélange gentiment, et tout ce petit monde cohabite sans problème;
4) ajouter la poudre de thé vert à la farine – tamiser le tout et ajouter à la préparation;
5) battre les blanc en neige. Si vous n’avez pas de batteur, rajouter une (petite) pincée de sel peut aider le processus. Si vous avec utilisé du beurre doux, la pincée de sel est un must;
6) incorporer les blancs battus à la préparation. Soulever doucement pour mélanger sans faire retomber les blancs.
7) beurrer un moule à cake (ou mieux: tapisser de papier cuisson), verser le mélange, enfourner à 160° (voire 180°, ça dépend de votre four, y’a pas de secret, faut tester plusieurs fois) pour au moins 30 min (là encore, ça dépend du four), à mi-hauteur;
8) vérifier la cuisson avec la lame d’un couteau: elle ressort sèche, c’est ok;
9) faire croire à vos amis que vous venez de faire un space cake.

On peut rajouter des abricots secs à la pâte avant cuisson. Pas besoin de les faire tremper.

Pas de tags pour ce billet.
Cookies salés
3 août 2011 13:19 | Pas de commentaires
Categorie: Divers

Les éditions Solar proposaient en ligne il y a quelque temps une recette de cookies tomates-pesto, issue de leur livre « Cookies sucrés & salés – nouvelles variations gourmandes » de Stephanie Bulteau. Malheureusement je ne trouve plus la recette sur le site solar, mais voici ma version simplifiée (sans pesto, j’aime pas trop ça).

80 à 100 g de tomates séchées (bien éponger l’huile, les couper en petits morceaux)
2 cuill. à soupe de basilic ciselé (j’ai pris du basilic séché)
1 oeuf moyen
100 g de beurre mou
100 g de parmesan fraîchement râpé
200 g de farine
½ cuill. à café de levure

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes environ X le nombre de fournées nécessaire pour traiter toute la pâte.

• Sortir le beurre pour le laisser ramollir ;
• préchauffer le four à 180 °C (th. 6) ;
• râper ou hacher le parmesan ;

• mélanger le beurre et le parmesan, puis l’oeuf, la farine et la levure ;
• pétrir à la main, c’est le plus pratique ;
• ajouter les tomates bien épongées et coupées en petits dés. Mélanger.

• Former de petites boules, les aplatir un peu sur la plaque du four.

• Enfourner pour 15 à 20 minutes.

• Laisser refroidir sur une grille.


Tags: cuisine, recette

À la demande (presque) générale
24 juillet 2011 12:58 | Pas de commentaires
Categorie: Divers

Voici une recette de gâteau au chocolat à faire au four micro-ondes

Ingrédients
125 gr. de chocolat
1/4 de sachet de levure chimique
100 gr. de sucre
50 gr. de farine
2 c. à soupe de crème fraîche
100 gr. de beurre
3 oeufs

et pour le glaçage:
2 c. à soupe d’eau
60gr. de chocolat
2 c. à soupe de crème fraîche
1 c. à soupe de sucre glace

Le gâteau:
– faire fondre (au micro-ondes) le chocolat et le beurre mélangés;
– mélanger oeufs et sucre, ajouter le chocolat et le beurre fondus;
– ajouter la farine et la levure, puis la crème – bien mélanger;
– verser dans un moule beurré et fariné;
– cuire en position « fort » du micro-ondes pendant 5 minutes.

Le glaçage:
– faire fondre le chocolat, le sucre glace + l’eau (40 secondes à pleine puissance);
– incorporer la crème fraîche.


Tags: chocolat, gâteau, recette

Une petite recette pour la route
28 avril 2011 19:37 | 1 commentaire
Categorie: Divers

Je viens d’achever la rédaction d’un petit livre de recettes, et dans ma lancée, j’ai improvisé un cake marbré, dont voici la recette :

Cake marbré choco/citron

Ingrédients :
180 gr de farine
3 oeufs
1 sachet de levure chimique
170 gr de sucre
150 gr de beurre
1 citron
75 gr de chocolat pâtissier

Préparation :
Mettre le chocolat à fondre au bain-marie.
Mettre le four à préchauffer à 180°.

Battre au fouet électrique les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Mélanger à part farine et levure.
Faire fondre le beurre.
Ajouter peu à peu la farine au mélange sucre/œufs, puis le beurre fondu.

Verser la moitié de cette préparation dans une autre jatte.

Dans la 1ère jatte, ajouter le chocolat fondu – bien mélanger.
Dans la 2nde jatte, ajouter le jus du citron. En mélangeant, le citron et la levure réagissent : ça mousse !

Disposer un papier sulfurisé dans un moule à cake, ou beurrer et fariner le moule.
Alterner dans le moule les couches de pâte au citron et au chocolat.

Enfourner pour 45 à 50 min.


Tags: cake, cuisine, recette

Vient le temps des révisions
6 décembre 2010 23:06 | 4 commentaires
Categorie: Art et création

Le NaNoWriMo a pris fin, et j’ai pris quelques jours pour m’en remettre. Vient désormais le temps de corriger ce premier jet. Je vais essayer de m’organiser pour essayer de diviser cette tâche effrayante en plusieurs étapes. Pour cela, je vais me concentrer sur différents éléments : 1) équilibre du scénario 2) personnages 3) dynamique des scènes 4) narration 5) style.

Scénario :
Il y a généralement une intrigue principale et des intrigues secondaires dans un roman. L’important, c’est de s’assurer l’équilibre des différentes intrigues au long du roman. Dans Scrivener, j’ai fait en sorte que chaque scène apparaisse avec « sa » couleur, et la vue en tableau permet de juger de l’équilibre des différentes intrigues au long du récit.

Personnages :
Pas d’histoire sans personnages. Ou plus exactement, pas d’histoire sans personnages insatisfaits. Pour être certaine de ne pas les laisser au bord du chemin, je vais faire une liste de ce que chaque personnage (y compris secondaires) veut, et voir si :
1) je l’empêche de l’avoir en début de récit ; et
2) je précise bien s’il l’obtient ou pas à la fin.

De la même manière pour chaque scène, faire une liste de motivation/caractère pour chaque personnage et vérifier la cohérence du tout.

Éventuellement revenir sur toute la 1ère moitié du texte une fois la « voix » du personnage principal bien établie.

Narration :
Attention aux opinions et pensées des personnages: révéler ce qu’ils pensent et ressentent par leurs actions plus que par la narration interne. J’ai la mauvaise habitude de trop rentrer dans la tête de mes personnages. C’est lourd et inutile (du moins pour le résultat final).

Attention aussi aux gestes répétitifs et tics des personnages. Les miens passent leur temps à soupirer et hausser les épaules. À croire qu’ils s’embêtent.

Scènes :
Chaque scène fait-elle avancer l’intrique?
Chaque scène est-elle nécessaire?
Les personnages ont-ils évolué entre le début et la fin de chaque scène?
C’est à ce niveau là que je peux agir sur la dynamique du récit.

Style :
Voir si je peux rajouter des sensations à mes descriptions: en plus de la vue, il y a l’odorat, le toucher, l’ouïe, le goût. Ne pas les oublier, ce sont elles qui donnent l’impression « d’y être ».

Identifier les phrases sur lesquelles je me suis fait plaisir (oh, la jolie tournure) et me demander si elles sont nécessaires. Si la réponse est non, les couper sans pitié.

Utiliser Wordle (oui, je l’aime bien ce site) pour repérer les répétitions abusives, puis utiliser la fonction « rechercher/remplacer » pour les repérer dans le texte (ajouter des ** autour du mot par exemple) pour pouvoir les corriger ensuite.

De la même manière une recherche sur « ment » peut permettre de repérer les adverbes.

Laisser reposer quelques jours ou semaines.

Alterner entre relecture à l’écran et relecture sur papier, puis changer la mise en page pour forcer l’oeil à voir faire attention au texte. C’est une technique que j’ai pris l’habitude d’utiliser à l’époque ou je traduisais des romans pour l’édition: changer la police de caractère, l’interligne et les marges, imprimer, marcher jusqu’à un café, s’installer et dégainer le stylo de couleur.

Éventuellement relire paragraphe par paragraphe en partant de la fin, comme le conseillait mon prof de français pour les disserts. Mais déjà sur 4 pages de dissert, ça m’énervait, alors sur 200 pages de roman, je ne pense vraiment pas pouvoir le faire.

Lire à voix haute est une technique réputée, mais là encore, le temps que je déclame mes 200 pages, mes voisins auront probablement appelé l’asile. (Il me faut un chat. Si j’avais un chat, je lui lirais ma prose, je me sentirais moins bête. Et les chats sont souvent attentifs.) (Ça ne règle pas le problème des voisins, ceci-dit.)

Je pense en avoir pour quelques mois de travail avant de pouvoir faire lire le résultat à qui que ce soit. Pff… On n’en a jamais terminé !

(Merci aux bonnes idées des participants à la discussion #kidlitchat sur Twitter. Le sujet de la semaine dernière tombait à point.)


Tags: 3615Mavie, écriture, création, NaNoWriMo

Étrange âge
19 janvier 2010 16:42 | Pas de commentaires
Categorie: Divers

l_age_de_diamantJe me souviens d’une scène de petit déjeuner neo-victorien lue il y a des années dans L’âge de diamant, de Neal Stephenson (The Diamond Age, 1995 en VO, 1996 en français):

Il s’assit à la table de la cuisine. Mme Hull nappait déjà de confiture sa crêpe. Tandis qu’elle mettait la table, Hackworth saisit une grande feuille de papier blanc. « Comme d’habitude », dit-il, et la feuille cessa d’être vierge; c’était à présent la une du Times.

Cette histoire de papier intelligent me semblait amenée à se réaliser, tout naturellement. Alors quand je vois ça, je ne suis pas étonnée du produit. J’ai juste l’étrange impression d’avoir glissé entre les pages d’un de mes vieux livres de poche…

L’Âge de diamant ou le Manuel illustré d’éducation à l’usage de filles


Tags: livre, science-fiction, Steampunk

Mon CV en nuage de mots
15 janvier 2010 13:12 | 1 commentaire
Categorie: Divers

Mon CV by Wordle

Et si je l’imprimais comme ça? 😉
(Grâce à Wordle. )


Tags: cv

2010: vous reprendrez bien un petit défi pour passer l’année?
29 décembre 2009 15:10 | 2 commentaires
Categorie: Divers

writing_machine

Depuis 2007, j’épice mes mois de novembre avec NaNoWrimo. Écrire 50 000 mots de roman en un mois, ça vous fait oublier la grisaille, le froid qui s’installe et le soleil qui s’éloigne. Après trois participations (et trois victoires !) j’en viens à me dire que cela ne suffit pas. Écrire deux heures par jour pendant trente jours, c’est bien, mais quid des 335 autres jours de l’année ?

Eh bien il se trouve que je me relâche. Je me laisse reprendre par l’entropie de l’univers et l’attrait du petit écran. Bref, je me disperse, je feignasse, et j’écris beaucoup moins. Et il faut bien que je me rende à l’évidence, ce n’est pas en comatant devant CSI que je vais améliorer ma maîtrise du style, de la caractérisation ou de l’arc narratif. Non, pour ça, aucun « expert » ne peut m’aider, il me faut pratiquer.

En bref : c’est en écrivant qu’on devient écrivaillon !

Écrire, donc, je vais. (Oui, j’ai peut-être un peu trop regardé Star Wars aussi…)
Et puisque je ne fonctionne jamais aussi bien qu’avec une mission impossible combinée à un délai intenable, j’ai décidé de rejoindre WriYe.
WriYe, ou « Writing Year », c’est la version 12 mois du NaNoWriMo : une année, et un défi chiffré que l’on se fixe à soi-même. Pour ma part, ce sera 300 000 mots en 2010.

Pour ceux qui n’ont pas l’habitude de compter leurs mots (la majorité de la population mondiale saine d’esprit, donc), voici un ordre d’idée : Crime et châtiment (de Dostoyevsky), c’est un peu plus de 200 000 mots. Guerre et paix (de Tolstoy), un peu moins de 600 000. (Je parle quantité, là. Niveau qualité, je n’oserais jamais me comparer à ces deux auteurs, on est d’accord.)

Donc, si je reprends : 365 jours, 300 000 mots.
Sachant que :
– novembre apportera ses 50 000 mots habituels ;
– les six mois qui viennent devraient compter une douzaine d’ateliers d’écriture de nouvelles, à 1000 mots chaque, soit 12 000 mots…

Moui, bref, mon truc c’est l’écriture, pas trop les maths.
Je vais donc partir sur 1000 mots chaque jour. Ça laisse un peu de marge pour les jours « sans », et c’est un compte rond facile à retenir.

Comme je me connais, il me faut 1 heure pour écrire 1000 mots. Je vais donc, dans l’année à venir, passer 1 heure chaque soir devant mon ordinateur en refusant de réagir à toute phrase ne comprenant pas les mots « au feu » ou « hémorragie ». C’est mon homme qui va être content…


Tags: écriture, création, fun, NaNoWriMo, WriYe

Flickr fav
9 décembre 2009 8:01 | Pas de commentaires
Categorie: Art et création

Il y a de si jolies choses sur Flickr


Tags: coup_de_coeur, création, photo

Poésie visuelle à Ginza
2 décembre 2009 8:22 | 1 commentaire
Categorie: Divers

Vitrine Hermès à Ginza (Tôkyô). Source Flickr.


Tags: Japon, poesie, video